texte

European Sound Delta est une résidence artistique itinérante qui s’est déroulée pendant l’été 2008 : deux bateaux ont remonté simultanément le Rhin et le Danube depuis la Mer du Nord et la Mer Noire pour finir par se rejoindre à Strasbourg. A bord et dans chacune des villes-étapes, trente artistes internationaux ont été invités à enregistrer leur environnement sonore (field recordings, interviews, sphère électromagnétique, subaquatique...) et à se servir de ces matériaux mis en commun pour composer et produire des concerts tout au long des parcours.

A l’arrivée de ce périple, un salon d’écoute flottant explore cet archipel de créations : embarqué sur un bateau-mouche spécialement aménagé (la bulle abritte 3000Watts en quadriphonie), on découvre les pièces réalisées à bord par les résidents mais aussi les paysages imaginés par une dizaine de compositeurs invités. Chacune de ces sept croisières sonores panoramiques est ponctuée par un live. Au même moment, sur le site des Nuits Electroniques de l’Ososphère, l’installation Mirror Ball dévoile les images de la double traversée...

Longue croisière vibratoire de près de 3 mois, ESD s’achève en résonance finale avec les ondes soniques et aquatiques de Strasbourg : L’Ososphère sur L’Ill.

JPEG - 23.8 ko


JPEG - 467.1 ko
JPEG - 880.1 ko
JPEG - 566.3 ko
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 173 ko

European Sound Delta is an travelling artistic residency that took place during summer 2008 : two boats simultaneously navigated upstream on the Rhine and Danube rivers from the North Sea and the Black Sea to finally meet in Strasbourg. On board and in each of the stopover cities, thirty international artists were invited to record their sound environment (field recordings, interviews, electromagnetic and sub-aquatic spheres...) and to use the shared sound materials to compose pieces and produce live concerts along the itinerary.

At the end of this trip, a floating listening lounge is unfolding as an Archipelago of creations : embarked on a specially fitted sightseeing boat (under the boat transparent ’bubble’ roof : a 3000 Watts and a quadriphonic sound system !), one will discover there the sound pieces created on board by the residents but also the imaginary audio landscapes from some ten guest composers. These seven cruises along the Strasbourg canals will each be punctuated by a live performance taking place in a different background each time. At the same time, on the "Nuits Electroniques de l’Ososphère"’ site, the Mirror Ball installation will display visual documentation of the two parallel journeys...

A long vibratory cruise of nearly 3 month, ESD is closing as a final resonance of the sonic and aquatic waves of Strasbourg : Ososphère upon Ill.

  • Le projet

    European Sound Delta est une résidence artistique itinérante qui s’est déroulée pendant l’été 2008 : deux bateaux ont remonté simultanément le Rhin et le Danube depuis la Mer du Nord et la Mer Noire pour finir par se rejoindre à Strasbourg. A bord et dans chacune des villes-étapes, trente artistes internationaux ont été invités à enregistrer leur environnement sonore (field recordings, interviews, sphère électromagnétique, subaquatique...) et à se servir de ces matériaux mis en commun pour composer et produire des concerts tout au long des parcours.

    A l’arrivée de ce périple, un salon d’écoute flottant explore cet archipel de créations : embarqué sur un bateau-mouche spécialement aménagé (la bulle abritte 3000Watts en quadriphonie), on découvre les pièces réalisées à bord par les résidents mais aussi les paysages imaginés par une dizaine de compositeurs invités. Chacune de ces sept croisières sonores panoramiques est ponctuée par un live. Au même moment, sur le site des Nuits Electroniques de l’Ososphère, l’installation Mirror Ball dévoile les images de la double traversée...

    Longue croisière vibratoire de près de 3 mois, ESD s’achève en résonance finale avec les ondes soniques et aquatiques de Strasbourg : L’Ososphère sur L’Ill.

Coordination et commissaires artistiques

  • MU (PARIS-F)

    MU est une association qui rassemble des artistes, des chercheurs, des producteurs et des techniciens issus pour partie du Studio National du Fresnoy (Tourcoing).

    Elle développe depuis 5 ans une action artistique collaborative sur les environnements sonores. Ses projets sont fondés sur l’observation des dynamiques territoriales et l’implication des habitants.

    En 2004, le collectif a produit une action artistique dans le quartier cosmopolite de la Goutte d’Or (parcours et séries de concerts-performances mettant en réseau quelques lieux « emblématiques » de la vie culturelle du quartier). Cette action s’est poursuivie en 2005 sous la forme d’un atelier de création sonore associant des jeunes en situation d’insertion à une dizaine d’artistes sonores internationaux. Il a abouti à Sound Drop, une composition sonore pour un parcours urbain présenté en off de la Nuit Blanche à Paris . En 2006, l’atelier de création sonore a été reconduit selon les mêmes principes pour aboutir cette fois à un concert-performance réalisé dans une grande friche urbaine : Des Monts de la Lune. En 2007, MU a réalisé quatre nouveaux parcours sonores : SUPER 16 et SWEET SIXTEEN présentés lors du Festival Paris Quartier d’Eté en août 2007 au départ de la Maison de la Radio et du Palais de Tokyo, et un double audiowalk à partir de la même bande son à Sibiu (Roumanie) et à Luxembourg dans le cadre des Capitales Européennes de la Culture.

    Pendant ces 4 ans, MU a aussi conduit d’autres projets à Paris et à l’étranger : rencontres-débats à La Guillotine-Montreuil en 2003, résidence en 2004, 2005 et 2006 à la Maison du Geste et de l’Image (Paris) puis à Point Ephémère (Paris), installlation sonore dans un parc pour festival Sous la Plage (Paris), atelier de création à Bagnolet, exposition à Zürich-CH et enfin workshop et performance à Montréal-CAN pour la Biennale Cité Invisible fin 2006. MU a également réalisé en 2007 une installation « Magma » à la Cartonnerie (Reims-F) à partir d’un travail sonore dans les caves à Champagne.

    Enfin, depuis 2007, le Collectif produit le Festival « Filmer la Musique » à Point Ephémère-Paris, festival qui, au fil d’une programmation de concerts, d’installations, de projections, et de performances, s’intéresse à la représentation cinématographique du geste musical et aux formes singulières de captations de concerts.

    www.mu.asso.fr

    Coordinateur artistique : Olivier Le Gal
    Producteur : David Georges-François
    Chargés de développement : Nicolas Horber - Eve Lemesle - Julie Noppe


  • Rokolectiv (Bucarest - RO)

    Organisateur du plus important festival de musiques électroniques à Bucarest, Rokolectiv questionne la relation entre les différentes sortes de musiques électroniques et les codes socioculturels.

    Dans le contexte roumain, la musique électronique est perçue comme une division de plusieurs genres musicaux ayant chacun ses propres codes sociaux et urbains. Le festival - organisé chaque année au printemps en collaboration avec le MNAC-Bucarest - tente de découvrir les artistes et tendances du moment susceptibles de réduire les différences entre ces codes et ces genres musicaux, et les oppositions entre expérimental/pop, dansant/non-dansant, analogique/numérique, grand public/ alternatif.

    Lors des éditions 2006, 2007 et 2008, le festival aura réuni plus de 50 artistes et 5000 spectateurs. Rokolectiv organise aussi de manière plus ponctuelle d’autres événements : projections, concerts et workshops.

    Coordinateur : Cosmin Tapu

    www.rokolectiv.ro


  • EU SPACES 21 (BG)

    EU Spaces 21 est un label, regroupant différentes activités dans le domaine des médias, basé à Ruse en Bulgarie. Il regroupe les productions de programmes radiophoniques locaux, de programmes télévisuels indépendants et un espace sur Internet :
    www.arenamedia.net

    Arena Radio est une radio qui diffuse 24 heures de programmes par jour en continu. Parmi eux, 5 heures sont également retransmises sur le 103.9 FM. Arena Radio est une équipe de professionnels de la FM qui encourage et aide les jeunes à s’intéresser aux nouveaux médias.

    Il existe un partenariat avec la municipalité transfrontalière de Giurgiu en Roumanie. Les collaborations issues de ces deux partenaires se concrétisent sous le nom de « Me and EU Club ». Plus de 30 jeunes bulgares de Ruse, âgés de 13 à 18 ans, travaillent avec leurs homologues roumains en développant de nouvelles idées et de nouveaux projets dans le champs des médias, du journalisme et de la culture.


  • Valérie Vivancos, commissaire artistique

    Vit et travaille à Paris et Londres, après plus de dix ans passés à l’étranger. A notamment étudié à la Chelsea School of Art sous la tutelle de Dave Ryan, Hayley Newman, Rebecca Warren ainsi qu’au San Francisco Art Institute avec Laetitia Sonami, George Kuchar et Martin Schmitt (Matmos).

    Pendant un an, elle assiste le commissaire d’exposition et galeriste Alexandre Pollazzon tout en étant DJ (liliB) en résidence dans plusieurs lieux de la nuit londonienne. Sa pratique, située à la croisée de la performance et de l’expérimentation sonore conceptuelle, est illustrée par l’événement participatif urbain, Sleep In Opera (l’Opéra du Sommeil) qu’elle organise en 2002 dans un bunker du centre de Copenhague.

    Elle prend part à de nombreux événements artistiques en France et à l’étranger (Brésil, Grande-Bretagne, USA, Danemark, Italie, Pologne…) souvent doublés d’ateliers pédagogiques (Festival Musique Action, ENACT).

    Elle collabore régulièrement avec d’autres artistes visuels et sonores dont Sylvain Marquis, Alice Lewis, David Medalla, Claudia Wegener et les collectifs Ottoanna, Addenda et Foreign Investment à l’occasion de ‘lives’ d’interventions urbaines et radiophoniques (Resonnance FM, Agendas de la Biennale de Venise).

    Par ailleurs, suite à la co-fondation, en 1998, d’une revue d’art bilingue avec Rose-Hélène Iché, elle continue à écrire et traduire des textes théoriques sur l’art et le son dans le cadre d’éditions dirigées, entre autres, par Guy Brett, Sarane Alexandrian, Isidro Hernandez, Renaud Faroux et Bradley Quinn.

    www.vibrofiles.com


  • Joachim Montessuis, commissaire artistique

    Joachim Montessuis s’intéresse aux liens entre l’art, la poésie, le son, la science et la spiritualité, et tente de créer des contextes de brouillage et de débordement (sensoriels, émotionnels, culturels) qu’il expérimente lors d’installations ou de concerts immersifs intenses. Il a travaillé en résidence dans les principaux centres d’art électronique européens (V2_Lab, CICV, KHM, Fresnoy) et montré son travail dans de nombreux contextes et festivals internationaux (ICA à Londres, DEAF, Sónar, ISEA, Beaubourg, Yerba Buena Center à San Francisco, Brésil etc.).

    Il dirige irrégulièrement la revue CD d’audio art ERRATUM et organise parfois des expositions et des événements poétiques.

    Collaborations très variées avec des artistes tels que : Charlemagne Palestine, Joël Hubaut, Eléonore Hellio, David Larcher, Faustin Linyekula, Serge Pey, Michel Giroud, Jörg Piringer, Franck Ancel... Joachim Montessuis intervient régulièrement à l’ESAD-Strasbourg.

    www.autopoiese.org


  • La création sonore à contre-courant

    Le projet European Sound Delta propose de cartographier l’Europe de façon inédite. Au fil du voyage, les éléments caractéristiques de l’identité sonore des villes seront captés, enregistrés puis archivés en vue d’un travail de création. Les artistes collecteront des fragments audios de diverses natures : de la même manière que le langage ou la musique est l’expression d’une identité culturelle, une ambiance sonore contiendra l’écho du contexte qui l’environne. Cette géographie sonore sera organisée selon 3 thématiques :

    • "les paysages sonores" (les « marqueurs » sonores du territoire)
    • "la ville-musicale" (la ville qui sonne et qui résonne, les petites mélodies glanées par les artistes, la musicalité des langues…)
    • le lien que constitue le fleuve (témoignages, enregistrements au fil de l’eau)

    Les bateaux-studios remonteront les fleuves du Rhin et du Danube en faisant halte dans plusieurs zones urbaines. Ces escales permettront aux habitants d’écouter la production d’objets sonores réalisés en aval sur le terrain : des pièces sonores, des fragments d’ambiance, des reportages, des documentaires et des émissions radiophoniques. L’identité sonore des villes voyagera ainsi à contre-courant.

  • Les deux Bateaux-Studios

    Les artistes utiliseront ces sons comme des éléments de leurs compositions ou de leurs interventions. Les studios embarqués sur les péniches seront le lieu de cette transformation du matériau sonore. Les stations informatiques légères de montage permettront la production d’objets qui seront diffusés ensuite sur la radio ou pendant les événements organisés dans les villes-étapes. Ces studios seront aussi un lieu d’apprentissage pendant les ateliers de création radiophonique .

    1. Itinéraire Rhin : péniche Gavroche.
    Propriétaire & marinier : M. Philippe GUILLERY.
    La péniche Gavroche est une péniche de type Freycinet de 30 mètres de long, amarrée à Charleroi / Landellies en Belgique. Elle accueillera 12 personnes lors de la navigation et pourra faire monter à son bord entre 40 et 50 personnes lors des événements dans les villes-étapes.

    2. Itinéraire Danube : péniche Ange-Gabriel.
    Propriétaire : M. Xavier Van Dieren, marinier : M. Michel Suber.
    La péniche Ange-Gabriel est une péniche de type Freycinet de 38 mètres de long, amarrée en Belgique. Elle accueillera 12 personnes lors de la navigation et pourra faire monter à son bord entre 40 et 50 personnes lors des événements dans les villes-étapes.
    http://www.ange-gabriel.be/2008/05/premire-rencontre-avec-le-collectif-mu.html

    Equipages

    Chaque péniche aura à son bord :

    • un capitaine accompagné d’un assistant
    • un coordinateur
    • un chargé de production
    • un ingénieur du son
    • un scénographe
    • quatre artistes (sur une durée limitée, à raison de trois rotations, soit au total 16 artistes par itinéraire)
    • un participant à l’atelier de création radiophonique (sur une durée limitée, à raison de trois rotations, soit au total 4 participants par itinéraire)
PLAYLISTE

RSS / Crédits / Mentions légales / Contacts / Lettre d'information / Facebook / Myspace